ROXY MUSIC – FLESH + BLOOD STUDIO OUTTAKES (1979-1980)

FLESH + BLOOD STUDIO OUTTAKES (1979-1980)

Mon cadeau de Noël de la part de MPC

Date : 1979-1980
Lieu : Studio
Label :
Inconnu
Support : 1 cd (vinyle rip)
Durée : 38:16 mn
Source : soundboard
Qualité sonore : 9/10

Liste des titres :

01. Lover (3:56)
02. Unknown song (3:27)
03. The Way You Do (3:15)
04. Running Wild (5:46)
05. Oh Yeah (4:28)
06. Unknown song (3:26)
07. No Strange Delight (4:32)
08. Rain Rain Rain (3:39)
09. Unknown song (2:17)
10. Eight Miles High (3:30)

Informations :

01 : Instrumental
02 / 06 : Bryan Ferry vocalises along to it without words
03 : This song appeared on Frida’s (of Abba) « Something’s going on » album
05 : Listed as « My only Love ». Bryan Ferry vocalises along to it without words
08 : Peut-être une version très primitive de No Strange Delight

 

Disponible ici :  https://1fichier.com/?r2lbk5xl2k

Pochette:

Bootleg n°3096

2 Commentaires

  1. Briois

    rien d’exceptionnel mais intéressant pour tout fan de Roxy Music
    excellente qualité sonore
    ça me rappelle le 1er concert du groupe (avec Brian Eno) en novembre 1972 au Bataclan de Paris, j’y étais et ce fut fabuleux
    depuis j’ai acheté tous les albums du groupe

    si MPC pouvait ouvrir plus grand sa hotte à cadeaux, n’aurait-il pas les outtakes des disques précédents ?

    merci par avance et cordialement,
    Dominique

    Répondre
    1. ace (Auteur de l'article)

      On est souvent déçu par les chutes de studio car on en attend des trésors inédits et on ne trouve que des morceaux inachevés, imparfaits ou, au mieux, des versions à peine différentes de la version finale, mais dans une qualité sonore inférieure. Quoi de plus normal, après tout. Si les inédits ont été laissés de côté, c’est probablement qu’ils ont été jugés inférieurs. Et si les versions de travail sont des versions de travail, c’est qu’elles ont été jugées insatisfaisantes dans l’état où elles se trouvaient alors.
      Mais on continue à collectionner les compilations d’outtakes, à la recherche du graal perdu. Et aussi parce que, une fois sur cent, on tombe effectivement sur la pépite. Deux exemples, pour se limiter à des choses très connues :
      1) l’album des Rolling Stones Tattoo You (leur dernier chef d’oeuvre) est entièrement constitué d’outtakes des trois ou quatre albums précédents, preuve qu’il ne s’agissait pas de mauvaises chansons mais seulement, comme l’a expliqué Jagger, de morceaux pour lesquels il manquait encore quelques chose (des paroles, un bout de la musique) et qui avaient été laissés de côté en attendant.
      2) les chutes de studio de Pet Sounds, des Beach Boys, dont bien des passages peuvent être jugés supérieurs aux versions finales.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Are You A Robot ? *