JEAN-MICHEL JARRE – PLACE DE LA CONCORDE 1979

PLACE DE LA CONCORDE 1979

Date : 14/07/1979
Lieu : Place De La Concorde, Paris
Label :
Ace Bootlegs Production
Support : 1 cd
Durée : 60:15 mn
Source : TV Broadcast
Qualité sonore : 9/10

Liste des titres :

Tous les titres d’Oxygène et d’Equinoxe dans l’ordre chronologique, avec une exception pour Oxygène 4 qui viendra clore le spectacle.

01. Intro (7:38)
02. Equinoxe 1 (2:15)
03. Oxygene 1 (7:38)
04. Oxygene 2 (1:38)
05. Oxygene 5 (4:16)
06. Equinoxe 2 (5:02)
07. Equinoxe 3 (4:59)
08. Equinoxe 4 (6:38)
09. Equinoxe 8 (4:58)
10. Equinoxe 7 (4:40)
11. Equinoxe 4 (3:37)
12. Equinoxe 5 (4:41)
13. Oxygene 4 (2:15)

 

Commentaire : (emprunté au site http://jeanmicheljarre.unblog.fr/2007/10/17/concert-place-de-la-concorde1979/)

Le 14 juillet 1979, Jean Michel Jarre, alors en pleine spirale du succès (artistique et commercial) avec l’album Oxygène et son successeur, l’excellent Equinoxe, donne le premier de ses grands concerts en plein air qui feront sa renommée. Pour une première, Jarre dépasse toutes les estimations d’affluence : plus d’un million de spectateurs se massent Place de la Concorde, et dans les rues environnantes. C’est sa première entrée dans le Guiness Book des records. Le maire de Paris, Jacques Chirac, avait préféré son projet à celui du groupe français Space de Didier Marouani, car il appréciait beaucoup ses deux « premiers » albums. Dès ce premier concert, la détermination et le perfectionnisme de ce trentenaire, impressionne jusqu’au plus haut niveau. Qu’il faille gérer 350 techniciens sons et lumières, un dispositif de sécurité massif (mais en fin de compte insuffisant, vu la déferlante de spectateurs dès le début du concert), Jarre veut être en première ligne, avec son producteur Francis Dreyfus. Il faut même convaincre le service des eaux de la ville de Paris de la faisabilité de la coordination de la musique sur les fontaines de la place. Les mécènes et autres personniltés publics avaient une vue imprenable sur la scène, du haut des balcons de la rue Royale, tandis que la foule, compacte, empêchait les premiers arrivants de déplier leurs fauteuils.

Jarre était entouré d’un faune foisonnante de synthétiseurs analogiques, de l’ARP 2600, à l’orgue Farfisa, en passant par un Korg polyhoniqueAu centre de la place, dos à l’obélisque de la Concorde, Jarre se mure derrière une armée de synthétiseurs analogiques, ainsi qu’une table de mixage. C’est d’ailleurs en cherchant à garnir sa collection de claviers qu’il fait connaissance avec Francis Rimbert, qui deviendra un ami et un collaborateur de scène talentueux. Des lasers aux feux d’artifices, toute la palette du « coloriste » Jarre est déployée ce soir pluvieux là.C’est Daniel Azancot, le visionnaire, qui suivra Jarre sur de nombreux autres sites prestigieux qui assurent la pyrotechnie. Des hauts parleurs sont installés dans les arbres du jardin des Tuileries. Des images de la révolution française se succèdent à diverses évocations de la nature. Si les morceaux d’Oxygène et d’Equinoxe s’enchainent avec fluidité et en cohérence avec les albums, à la manière d’un DJ, Jean Michel s’autorisera quelques minutes d’improvisation sur la totalité du spectacle.

L’évènement est si unique et si considérable, qu’il sera relayé en Eurovision initialement, par des chaînes de télévision du monde entier, ultérieurement. Même Mick Jagger s’est glissé incognito dans la foule et est venu le féliciter le lendemain (Jean Michel avouera plus tard toujours regretter ne pas pouvoir enregistrer avec lui et les Stones). TF1 a diffusé l’intégralité du concert, en présentant des images telles que projetées sur les bâtiments de la place. Une VHS de ce spectacle hors du commun a été commercialisée, mais il s’agit plus d’une série de clips que d’une retranscription de l’atmosphère de ce soir-là. Il s’agit d’une des toutes premières cassettes de ce genre en France. Un 45 tours intitulé « Jarre à la Concorde » est pressé : il contient un choix de morceaux assez curieux : Equinoxe parties 7 et 8.

Voici le compte-rendu de ce grand concert en extérieur :

Francis Dreyfus [le producteur, NDLR] et Jean-Michel Jarre, à quatre pattes sur la scène, n’en croient pas leurs yeux. La place de la Concorde est noire de monde et la foule remonte lentement les Champs-Elysées, comme un encrier qui se répandrait vers l’Arc de Triomphe. La scène est au pied de l’obélisque et fait face à l’hôtel Crillon et au ministère de la Marine. Le podium (construit par les pompes funèbres de Paris !) est recouvert de synthétiseurs, d’orgues électroniques, de claviers superposés, de tables de mixage et d’effets. (…)
Jacques Rouveyrollis fait les ultimes réglages lumières. Azancot, en nage, charge les dernières fusées et court avec les fils de déclenchement à la main. Les techniciens de Hold Up calent leurs images sur les projecteurs PANI et la sono qui longe le mur des Tuileries se gratte la gorge avant de donner toute sa puissance.
Il est à peu près 22 heures, le spectacle commence : l’intégrale d’ »Equinoxe » et une bouffée d’ »Oxygène », pour rafraîchir l’atmosphère. Un million de parisiens vivent le songe d’une nuit d’été. (…)
Le ballet des lumières de scène et les projections géantes déclenchent l’enthousiasme du public, baigné par les vagues de la marée synthétique. (…)
Les grandes scènes de la Révolution française s’affichent sur les murs, avec des gags inattendus (« Marat est assassiné dans sa baignoire par… Charlotte Rampling ! »).
(Claviers magazine, 1990)

Disponible ici (en DVD)* : http://www.guitars101.com/forums/f146/dvdfull-jean-michel-jarre-1979-07-14-paris-fr-pro-shot-296265.html

Ou bien ici en format audi (flac)*: sur demande / on request

*Assurez-vous que le téléchargement de ces fichiers ne contrevienne pas à la législation en vigueur.
 

Pochette :

1979-07-14-place_de_la_concorde_1979-back

Bootleg n°2664

3 Commentaires

  1. Fabrice

    Bonjour,est il possible d’avoir juste la version audio?
    Merci et un grand bravo pour votre site

    Répondre
    1. ace (Auteur de l'article)

      Le lien a été envoyé à votre adresse mail.
      La prochaine fois, je vous serais reconnaissant de bien vouloir utiliser mon adresse de courriel (voir la page d’accueil) pour faire vos demandes de liens et non pas de passer par les formulaires de commentaire du site.
      Cordialement,
      Ace

      Répondre
      1. Fabrice

        Oupps…sincerement désolé 🙁
        Bonnes fêtes de fin d’année
        FB

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA *

Page generated in 0,888 seconds. Stats plugin by www.blog.ca