SCORPIONS

Scorpions est le groupe allemand le plus célèbre de toute l’histoire du rock. Considéré aujourd’hui comme un groupe de hard rock commercial produisant des tubes et des ballades en série, sa carrière est en réalité d’une longévité assez rare ainsi que d’une grande diversité ; elle se divise en 4 phases d’inégale longueur et d’inégal intérêt :

Une première phase correspond aux années de tâtonnement et s’étale sur de longues années (1965 à 1973) ; elle ne débouche que sur la publication d’un seul album, « Lonesome Crow », en 1972. Le groupe se cherche alors un style propre. Il est encore très marqué par le psychédélisme et ne peut pas être vraiment rattaché au genre du hard rock. Je ne sais pas s’il existe des bootlegs de cette période. En tout cas, je n’en ai pas.

La seconde phase est, à mon sens, la plus intéressante : elle couvre les années 1974 à 1978 ; quatre albums studio en sont issus, ainsi que le fameux double live « Tokyo Tapes ». Le groupe est alors largement marqué par l’influence de son guitariste Uli Jon Roth (qui chante aussi sur au moins deux chansons de chaque disque). C’est un admirateur de Jimi Hendrix et c’est lui qui maintient dans la musique de Scorpions, désormais nettement orientée vers le hard rock, une touche de rock psychédélique qui donne au groupe son originalité. La plupart de mes bootlegs datent de cette phase. Et pour les inconditionnels d’Uli Roth, j’ai quelques bootlegs de sa carrière ultérieure avec son groupe (« Electric Sun ») ou en solo : voir ici

La troisième phase (1979-1984) correspond à l’apogée commerciale de la carrière du groupe qui, après le départ de Uli Jon Roth, prend un tournant plus heavy metal (mais entendons nous bien, un heavy metal très mélodique, presque FM). Une série de bons albums sont publiés entre 1979 et 1984, culminant avec deux succès planétaire : « Blackout » en 1982 et « Love at first sting » en 1984. Ce dernier est presque un best of à lui tout seul, puisque pas moins de 6 chansons sur les 9 qu’il comporte ont été des tubes en single. Le groupe aura ensuite du mal a digérer un tel succès et la suite de sa carrière sera à nouveau plus incertaine.

Cette dernière phase est la plus longue, puisqu’elle dure encore, le groupe étant actif en 2016, au moment où j’écris ces lignes. Elle a donné lieu à la publication de neuf albums, soit autant que durant les trois premières phases, ainsi qu’à quatre albums live (je ne compte pas les innombrables compilations). Quelques uns de ces albums ont connu un succès relatif, en particulier grâce à des tubes calibrés pour les radio et qui tentaient de surfer sur le succès incroyable du slow « Still Loving you » (1984). Scorpions s’est donc pendant un certain temps spécialisé dans les « slows hard rock », comme « Wind of change », « Believe in Love » ou « Send me an Angel ». Le public donnant des signes de lassitude, diverses réactions ont été adoptées par le groupe, dont un retour à une formule plus percutante, notamment à partir de l’album « Face the Heat » (1993), mais sans jamais retrouver la recette des années 80.

Un dernier mot pour évoquer leur concert de 2014 à la Fête de l’Humanité. Après avoir vu de pauvres reliquats des Stooges et de Deep Purple les années précédentes, j’ai vu un Scorpions visiblement heureux d’être sur scène, offrant pas moins de trois rappels et se donnant à fond malgré l’âge certain des musiciens. La classe.

scorpions_mark_1

BOOTLEGS DE SCORPIONS

(Liste alphabétique)


ALTERNATIVE TOKYO TAPES – 24/04/1978

BLACKOUT IN LONDON – 23/04/1982

BLACKOUT LIVE – 24/04/1982

BOLTON UNIVERSITY 1977 – 30/04/1977

BREMERHAVEN – 24/08/1996

BUDOKAN TOKYO – 16/09/1979

COMING HOME – 16/10/1993

DYNAMITE IN HANNOVER 1984 – 11/02/1984

FIRST STING U.S.A. – 18/11/1979

GRUGAHALLE, ESSEN – 26/04/1975

HAMMERSMITH IN TRANCE – 30/07/2007

HAMMERSMITH ODEON, APRIL 23rd 1982 – 23/04/1982

LIVE IN KAZAN (WITH STATE ACADEMIC ORCHESTRA OF RUSSIA) – 29/08/2005

LIVE IN READING – 25/08/1979

MAXIMUM HURRICANE – 14/08/1999

MAYFAIR, NEWCASTLE 1980 – 13/05/1980

MAXIMUM ULI YEARS – XX/05/1976 + 01/04/1977 + 15/04/1977

NAGOYA TAPES – 25/04/1978

READING 1979 – 25/08/1979

RTL2 ACCOUSTIC LIVE – 04/07/2005

St AUSTELL 1982 – 28/04/1982

ONE NIGHT IN ILLINOIS – 07/08/1979

THE ZOO – 14/01/1991

LOST IN A DEEP BLACK HOLE – 10/02/1984

WEMBLEY ’91 – 13/01/1991

WINTERBERG – 20/06/1976

ZOO (THE) – 14/01/1991


scorpions_2

BOOTLEGS DE SCORPIONS

(Liste chronologique)


26/04/1975 – GRUGAHALLE, ESSEN

XX/05/1976 – MAXIMUM ULI YEARS

20/06/1976 – WINTERBERG

01/04/1977 – MAXIMUM ULI YEARS

15/04/1977 – MAXIMUM ULI YEARS

30/04/1977 – BOLTON UNIVERSITY 1977

24/04/1978 – THE ALTERNATIVE TOKYO TAPES

25/04/1978 – NAGOYA TAPES

07/08/1979 – ONE NIGHT IN ILLINOIS

25/08/1979 – LIVE IN READING

16/09/1979 – BUDOKAN TOKYO

18/11/1979 – FIRST STING U.S.A.

13/05/1980 – MAYFAIR, NEWCASTLE 1980

23/04/1982 – HAMMERSMITH ODEON, APRIL 23rd 1982 / BLACKOUT IN LONDON

24/04/1982 – BLACKOUT LIVE

28/04/1982 – St AUSTELL 1982

10/02/1984 – LOST IN A DEEP BLACK HOLE

11/02/1984 – DYNAMITE IN HANNOVER 1984

13/01/1991 – WEMBLEY ’91

14/01/1991 – THE ZOO

16/10/1993 – COMING HOME

24/08/1996 – BREMERHAVEN

14/08/1999 – MAXIMUM HURRICANE

04/07/2005 – RTL2 ACCOUSTIC LIVE

29/08/2005 – LIVE IN KAZAN (WITH STATE ACADEMIC ORCHESTRA OF RUSSIA)

30/07/2007 – HAMMERSMITH IN TRANCE

roth_uli_jon

BOOTLEG DE ULI JON ROTH & ELECTRIC SUN


04/07/1985 – SUMMERFEST 1985, MILWAUKEE

12/10/2014 – ALTER SEILEREI 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA *

Page generated in 1,359 seconds. Stats plugin by www.blog.ca