THE CURE

cure-1

Cure – ou The Cure, son nom exact – est un groupe de New Wave né en 1976 en Angleterre.

Après un premier album encore très pop paru en 1979, la musique bifurque vers une ambiance mortifère qui trouve un certain public (et meme un certain succès) et fait naitre l’appélation de « cold wave » pour désigner ce nouveau genre. L’apogée de cette phase correspond à l’album « Pornography », paru en 1982.

Après certaines tensions internes, le groupe vivote un moment puis revient à une musique plus légère et plus dansante. Au début, ce tournant est envisagé par les membres du groupe comme une simple parenthèse, voire une blague, mais le succès rencontré par les singles « Let’s go to bed » et « The Walk » est tel que les musiciens sont incités à l’exploiter. Les quatre années suivantes voient le groupe atteindre son apogée commerciale, enchainant les albums à succès avec, successivement, « The Top » (1984), « The Head on the door » (1985) et « Kiss me, kiss me, kiss me » (1987), chacun d’entre eux donnant lieu à la parution du plusieurs singles qui entrent dans le top 50. « À cette époque » comme le dit la page wikipédia consacrée au groupe, Cure est « en termes de popularité au niveau international, l’un des plus grands groupes pop/rock anglophones du moment avec U2, Depeche Mode ou encore INXS.

La suite est celle d’un groupe désormais établi qui poursuit son aventure musicale sans vraiment créer de surprise et en conservant une base de fans assez conséquente.

Personnellement, j’avoue avoir perdu un peu le fil de leur carrière après l’album « Disintegration » (1989) – je sais, ca fait déjà plus de 25 ans, c’est fou comme le temps passe !

Question concerts, ceux des années noires (1980-1983) ne sont pas les moins bons ; c’est la période où Robert Smith livre ses performances les plus échevelées à la guitare, se rapprochant parfois d’un de ses modèles qui, aussi étonnant que cela puisse paraitre, n’est autre que David Gilmour.

Les bootlegs de Cure sont relativement nombreux et courent sur toute la carrière du groupe, avec beaucoup d’enregistrements soundboard ou FM. Comme mon amour pour The Cure n’est pas inconditionnel, je me contente d’une quinzaine de bootlegs à peu près répartis sur la période 1979 à 1990.

cure-2

BOOTLEGS DE CURE

(Liste alphabétique)


« 17 SECONDS » TOUR – 31/05/1980

ALL CATS ARE RED – 06/06/1981

ANOTHER JOURNEY – 12/12/1979

BRUSSELS ’87 – 01/11/1987

CARNIVAL  –  26/01/1996

CLEVELAND 22.10.85 – 22/10/1985

COLD – 16/11/1984

CURE LIVE – 20/09/1985 + 06/12/1987

EXPLICIT TOUR COMPLETE NIJMAGEN ’82 – 07/05/1982

FUCK ROCK’N’ROLL – 05/07/1981

GRAND STUDIO RTL – 09/06/1980

LA BELLE JUNE (Upgrade) – 04/08/1990

PERFECT KISS (THE) – 13/07/1987

SECRET GIG (THE) – 17/01/1991

THE CURE LIVE – 20/09/1985 + 06/12/1987

THE PERFECT KISS – 13/07/1987

THE SECRET GIG  –  17/01/1991

WERCHTER FESTIVAL – 05/07/1981


cure-3

BOOTLEGS DE CURE

(Liste chronologique)


12/12/1979 – ANOTHER JOURNEY

31/05/1980 – « 17 SECONDS » TOUR

09/06/1980 – GRAND STUDIO RTL

06/06/1981 – ALL CATS ARE RED

05/07/1981 – FUCK ROCK’N’ROLL

07/05/1982 – EXPLICIT TOUR COMPLETE NIJMAGEN ’82

16/11/1984 – COLD

20/09/1985 – THE CURE LIVE

22/10/1985 – CLEVELAND 22.10.85

13/07/1987 – THE PERFECT KISS

01/11/1987  –  BRUSSELS ’87

06/12/1987 – THE CURE LIVE

04/08/1990 – LA BELLE JUNE (Upgrade)

17/01/1991 – THE SECRET GIG

26/01/1996  –  CARNIVAL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA *

Page generated in 0,548 seconds. Stats plugin by www.blog.ca